du vent dans les voiles

"Il nous vaut mieux clocher en ce chemin que de courir bien vite à l'égarée" (J. Calvin, Institution de la religion chrétienne, [1560] 1888, p. 99, ch. VI, 3).

Je ne sais plus où j'en suis.
Comme si j'avais largué les amarres.
Loin du port. La côte s'éloigne.
Seule.
Sans vent.
J'écoute le silence.
Pour laisser une seule voix monter, me dire, souffler sur les braises de ma vie.
J'ai porté mes mains aux oreilles. Je ne voulais plus entendre ce bruit tonitruant au point de taire mes propres mots, de mettre un bâillon sur ma bouche.
Seule au milieu du silence, loin des hommes.
J'ai un peu peur.
Et, lentement, je lève les yeux.


Commentaires

Articles les plus consultés