Rien que des mots avec du silence autour (2)

Une amie vient d'écrire un billet où elle dit toute sa vie, le précipice du doute qui n'était autre que son désir de vie avec acharnement, provoquant un long déroulement d'une pelote de chaos. Je dirais qu'en toute logique il ne peut y avoir que le chaos quand nous ne sommes encore qu'un cri écorché de vie. Combien d'erreurs? Une seule. Souvent la même. Vécue autrement.
Un jour la violence s'abat.
Longtemps après, il y a toujours ces frissons qui parcourent la peau vous laissant sans voix, sans forces, sans mots. La douleur n'a pas de mots. Elle laisse la vie nue.
Seulement alors, on reconstruit autour des chairs palpitantes, guidés par la lumière.
La douleur, c'est l'amour qui se débat.

Commentaires

Hervé a dit…
Sans doute ne peut-il s' écrire de mots plus beaux et sensibles...

Articles les plus consultés