revue ou rêve?

J'ai acheté une revue. Sur la couverture il y a des mots qui sont censés expliciter le premier, "cultures", entre recherche de la sagesse et style de vie. J'ouvre. C'est en papier glacé et une publicité sépia m'incite à vivre une légende, à participer à la renaissance d'un mythe, au bord du Nil tout près de la vieille cataracte. Je me vois voyageur très Agatha Christie. On m'invite aussi à lire... livre ou liseuse. Je suis farniente chic. La revue m'aide à assumer mon côté "rêver sa vie". Elle m'emmène doucement vers un non-choix, que dis-je une évidence puisqu'elle ne fait que révéler ce qui était en moi: cette voix du milieu qui en appelle à ma raison et à mon corps, qui éloigne les expressions fortes, provocatrices, toute exclusion. Non, je suis au-dessus tout en faisant participer les autres à ma propre progression, tout en faisant que ma propre progression (il ne saurait en être autrement) participe au bien de tous. Comment? Tout est affaire d'effort conceptuel pour établir un autre rapport entre l'homme et son environnement. Me voilà soft, souriante, accueillante, compréhensive, attentive. Très lodge.
Une chose est sûre: puissè-je continuer à douter.

Commentaires

мя. м. a dit…
une invitation au voyage
où le doute est bien présent...

non
ne déraillons pas !

Articles les plus consultés