portraits


Le XIXe siècle s'exerce aussi au portrait, à commencer par l'autoportrait, cette capture de soi à différents moments de la vie comme pour marquer dans l'immobilité du tableau le temps qui passe, la vie qui court mais partir aussi à la recherche de l'âme, de l'impalpable esprit qui fait briller les pupilles de l'artiste, l'artiste à la recherche du génie de sa poésie.

Commentaires

Epamin' a dit…
Je trouve que mon autoportrait affiché chaque matin sur mon miroir est de moins en moins flatteur...Hihihi!
Bises d'Ep'
мя. м. a dit…
pour rebondir sur épamin
(au sens figuré, heinG)
mon autoportrait, à moi,
me tire la gueule tous les matins... aussi !

;O)
maia a dit…
C'est un plaisir de découvrir votre blog, mais aussi vos lecteurs.
Baudelaire disait du portrait qu'il était une "biographie dramatisée".
Je reviendrai vous voir l'année prochaine...
A très très bientôt donc!
Maia
Sylvie ... a dit…
Bonjour Maia et bienvenue! et merci pour la phrase de Baudelaire.

:) chouette les z'amis!! Quant au mien, j'ai cru que les poches sous les yeux étaient de l'allergie... sauf que depuis cet été........................................... prenons ça z'avec hUmour
nocfish a dit…
je le trouve beau sur cet autoportrait. t'as de bon goût!
bise et à bientôt!
Sylvie ... a dit…
:)
de Bonne Année, santé, joie et beaucoup de poésie

Articles les plus consultés