le danseur de toi*

Il puise dans ton corps l’élan voluptueux, se nourrit d’éphémère, en capture parfums et voix. Il prend en ton âme ces gouttes de ta vie, en savoure les ors, les boit jusqu’à la lie.

Il donne à tes silences la mélodie puissante de son être, transplante ses lointains, décroche toutes ses peines, ses fardeaux et ses pleurs dont il ne dit que mot, dont il ne dit que larme pour ne choisir à ton regard que l’éphémère de joies lointaines.
C’est son partage. C’est son oubli. Le danseur de ton âme est léger et fugace. Mais Ô combien ses chaines tiennent tes cris.
* l’inspiration là

Commentaires

Articles les plus consultés